FAQ - 2

Titre du paragraphe

Contrairement à un devis maritime ou terrestre où seul le volume est important, en aérien il faut prendre en compte le volume et le poids.
Nous mesurons tout d’abord tous les colis pour connaître le volume global qui nous donnera un poids taxable puis procédons à la pesée pour connaître le poids réel.


Voici un exemple pour plus de clarté.

A la fin de l’emballage, nous obtenons un volume global de 1m3. Le poids taxable est donc de 166kg (c’est la règle).
Cas n°1 : Le poids réel est de 80 kg. La compagnie aérienne facturera 166 kg (le poids taxable)
Cas n°2 : Le poids réel est de 220 kg. La compagnie aérienne facturera 220 kg (poids réel)